Matériel de pêche aux leurres,  Pêche au leurre

Quel matériel pour la pêche au poisson nageur.

Dans une nouvelle vidéo parue sur notre chaîne Youtube, Kevin nous présente ses ensembles cannes et moulinets pour la pêche au poisson nageur. Par poisson nageur on entend un leurre dur muni d’une bavette qui va se mettre en opposition à l’eau pour faire plonger le leurre et lui donner son action de nage. Kevin pêche principalement avec des poissons nageurs compris entre 11 et 13 cm et a donc choisi de nous présenter un équipement particulièrement adapté à ces tailles et poids de poissons nageurs. Il nous explique les raison de ses choix et nous indique les tresses et bas de ligne qu’il y associe. On vous laisse jeter un oeil à la vidéo et on se retrouve plus bas un récapitulatif détaillé des points importants à prendre en considération.

La canne idéale pour la pêche au poisson nageur

On privilégiera une canne dont la pointe offre suffisamment de souplesse pour que le poisson puisse se retourner lors de l’attaque sans que l’action engendre trop rapidement de point dur. Cette souplesse du scion de la canne vise donc principalement à amortir l’attaque afin de laisser le poisson se tourner et de profiter d’un meilleur angle pour que les hameçons puissent se piquer. Les cannes d’action trop rapide sont donc à éviter pour ce type de pêche ou doivent être associée à une ligne en nylon qui compensera leur manque d’élasticité.

En ce qui concerne la longueur, Kevin privilégie une taille d’environ 2,40 m qui lui permet de lancer ses leurres à très longue distance lorsqu’il pêche du bord en milieu ouvert. En milieu plus restreint (ruisseau, petit canal), en wadding ou dans les zones très encombrées par la végétation on pourra privilégier une canne plus courte qui permettra d’être plus à l’aise sur des lancers techniques en revers ou sous la main.

Canne pour pêche au poisson nageur

Pour des pêches en bateau, en float tube ou en kayak où la distance de lancer n’est pas primordiale on pourra aussi opter pour un modèle plus court qui sera plus confortable et facilitera les animation « canne basse ». Pour des pêches avec des poissons nageurs plus petits, des lancers plus techniques et des animations plus subtiles, Kevin utilise une canne de puissance médium d’une longueur de 2,21 m.

Retrouvez les 2 modèles présentés par Kevin sur notre boutique en ligne :

Canne Tenryu Injection SP 79 MH

Canne Tenryu Injection SP 73 M

Le moulinet idéal

Le moulinet devra être choisi en fonction de la canne afin que l’ensemble soit le mieux équilibré possible. Dans le cas de l’injection SP 79 MH qu’utilise Kevin, un moulinet dont le poids est compris entre 200 et 240 g fera particulièrement bien l’affaire.

Il faudra particulièrement faire attention au diamètre du premier anneau de la canne et s’assurer que celui de la bobine de votre moulinet soit cohérent et permette d’assurer un bon cône de transmission de la ligne à la rampe d’anneau. Un diamètre de bobine important associé à un premier anneau de petite taille ou inversement un diamètre de bobine réduit associé à un premier anneau de grande taille vous feront perdre en distance de lancer et risqueront de provoquer des noeuds ou des perruques régulières.

Ce paramètre de choix du moulinet en fonction de la rampe d’anneaux et plus particulièrement du diamètre et de l’écartement du premier anneau est souvent mal pris en compte lors du choix du moulinet. Si vous projetez d’acheter un moulinet pour pêcher au lancer et souhaitez être guidé dans vos choix, n’hésitez pas à prendre contact avec nous, on se fera un plaisir de vous aider à faire le meilleur choix possible.

Retrouvez le modèle que Kevin associe à sa SP 79 MH sur notre boutique en ligne :

Moulinet Daiwa Caldia LT 4000

Retrouvez le modèle que Kevin associe à sa SP 73 M sur notre boutique en ligne :

Moulinet Daiwa Caldia LT 2500

La tresse idéale

La résistance de la tresse devra être choisie en tenant compte des préconisation du fabricant de la canne. Ces indications sont généralement mentionnées directement sur le blank de la canne. La résistance de ligne minimale conseillée est celle à partir de laquelle l’action de la canne permet d’amortir les à-coups (lancers, combats) subis par la ligne. Pêcher plus fin que la puissance minimale conseillée risquerait d’endommager la ligne. Au contraire la résistance de ligne maximale conseillée est celle au dessus de laquelle une ligne trop résistante serait disproportionnée à l’action de la canne ou risquerait de l’endommager. Nous vous conseillons donc de choisir une tresse comprise dans cette fourchette de résistances indiquées par le fabricant de la canne (l’utilisation d’une ligne adaptée est d’ailleurs souvent une condition obligatoire dans le cadre de la garantie des cannes).

Retenez qu’en choisissant la valeur minimale conseillée par la canne vous allez gagner en distance de lancer et en parfois en qualité de présentation (moins de prise et d’inertie de la tresse en l’air et dans l’eau) particulièrement si vous utilisez des leurres assez légers situé sur le bas de la plage de lancer. Au contraire en choisissant la valeur maximale vous allez privilégier la puissance et la longévité de votre tresse, cela vous permettra de gagner en sécurité sur les gros poissons et de garder votre tresse plus longtemps.

Ce choix d’une puissance de tresse proche de la valeur maximale acceptée par la canne est un choix souvent cohérent dans le cadre des pêches au poisson nageur qui implique de nombreux lancer, des animations franches et donc des contraintes régulières sur la ligne. Dans le Setup de Kevin, la canne est donnée pour une puissance maximale de 25 lb et c’est la résistance qu’il choisit d’utiliser pour profiter d’un maximum de puissance et se permettre des combats musclés.

Retrouvez sur notre boutique en ligne le modèle que Kevin associe à sa SP 79 MH et à son Caldia LT 4000 :

Tresse XBraid X8 upgrade en PE 1.2 (25 lb)

Retrouvez sur notre boutique en ligne le modèle que Kevin associe à sa SP 73 M et à son Caldia LT 2500 :

Tresse XBraid X8 upgrade en PE 1 (22 lb)

Quel bas de ligne pour la pêche au poisson nageur ?

Du fait de sa discrétion et de sa forte résistance à l’abrasion un bas de ligne en fluorocarbone est conseillé pour les pêches aux poissons nageurs. On entend souvent parler de l’invisibilité sous l’eau de cette famille de bas de ligne et c’est un abus de langage. Le fluorocarbone a un indice de réfraction de la lumière proche de celui de l’eau, cela implique que les rayons du soleil le traversent à peu près de la même façon qu’ils le font dans l’eau et que la brillance et le contraste du fil sous l’eau sont très peu perceptibles mais il n’est pas tout à fait invisible pour autant. Certains poissons méfiants arrivent d’ailleurs parfois très bien à l’identifier. C’est néanmoins le meilleur choix en terme de résistance et de discrétion pour l’associer à une tresse.

Ici on va faire en sorte de choisir une résistance inférieure à celle de la tresse afin qu’en cas de casse ce soit le bas de ligne qui joue le rôle de fusible. Plus on pêchera fin et plus on gagnera en discrétion mais attention à ne pas trop descendre au risque de perdre en résistance. On l’a dit plus haut, du fait du nombre important de lancers et des animations régulières et parfois assez sèches, la ligne va subir plus de contraintes que dans le cadre d’autres techniques de pêche.

Pour compléter son ensemble basé sur la 79 MH présenté plus haut, Kevin a fait le choix d’un fluorocarbone en 12 lb :

Fluorocarbone ygk Nitlon DFC 12 lb (0.305 mm)

Pour compléter son ensemble basé sur la 73 M présenté plus haut, Kevin a fait le choix d’un fluorocarbone en 10 lb :

Fluorocarbone ygk Nitlon DFC 10 lb (0.305 mm)

Le cas spécifique des pêches de brochets aux poissons nageurs

Notons que dans le cadre d’une recherche du brochet, nous vous conseillons d’ajouter à votre bas de ligne une pointe « anti-coupe » de type bas de ligne gros fluorocarbone, acier ou titane. La difficulté ici étant de rester cohérent avec la finesse générale de votre ligne et de ne pas handicaper les mouvements de votre leurre par une pointe de trop fort diamètre ou poids qui viendrait entraver les mouvements de votre poisson nageur. La solution parfaite n’existe pas pour vous assurer contre les coupes tout en conservant la discrétion et la liberté de mouvement de votre leurre mais il existe de nombreuses options intéressantes que vous pourrez consulter ici : bas de ligne spécifiques à la pêche du brochet.

Quelle agrafe ?

Dans le cadre des pêches aux poissons nageurs il est souvent plus efficace de laisser un petit peu de liberté au leurre au moyen d’une attache en boucle. Celle ci peut prendre plusieurs forme : un noeud en boucle de type noeud rapala, un noeud en direct sur un anneau brisé raccordé à l’oeillet du leurre ou un noeud direct sur une agrafe dans laquelle on viendra attacher le leurre. Quoiqu’il en soit on déconseille un noeud serré directement sur l’oeillet du leurre qui viendra contraindre la nage de ce dernier et lui fera perdre en efficacité.

Comme beaucoup de pêcheurs, Kevin fait le choix d’attacher son leurre via une agrafe pour des raisons de facilité, d’efficacité et de rapidité d’exécution. Il a fait le choix d’une agrafe en V spécialement conçue pour les pêches aux poissons nageurs.

Retrouvez les agrafes utilisées par Kevin sur notre shop :

Agrafes Decoy V-Snap en taille 1

Si vous avez des questions concernant l’équipement pour pêcher au poisson nageur n’hésitez pas à les poser dans les commentaires de cet article ou de la vidéo. Chacun ayant ses préférences en terme d’équipement de pêche, on vous invite aussi à nous faire savoir quels sont les ensembles que vous utilisez pour ces pêches et à nous dire quelles sont les qualités que vous leur trouver.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.