Montage,  Mouche

Montage de mouche : La Cochin

La Cochin est une mouche sèche que j’apprécie particulièrement. Sa composition est classique et son montage est facile et rapide. La Cochin fait partie de ces mouches qui laissent une large place à l’inspiration du monteur dans l’association des couleurs des différents matériaux. Je vais vous présenter ci-dessous une association qui me plait particulièrement mais n’hésitez pas à faire varier les couleurs des différents éléments pour un rendu plus personnalisé si vous le souhaitez.

Les composants de la Cochin

montage de la Cochin

Un peu de dubbing, une plume de coq et 2 petites plumes de CDC suffisent à la réaliser.

Les éléments de montage que j’utilise sont les suivants : 

Le montage étape par étape

Commencez par placer votre hameçon dans les mors de votre étau. Faites un premier enroulement sur la hampe et attachez une plume de coq au niveau de la courbure en pratiquant un nouvel enroulement par dessus le rachis.  

placement de la plume de coq

Placez sur votre fil de montage un peu de dubbing de lièvre sauvage jaune. Pour cela vous pouvez passer un peu de poix sur le fil de montage afin d’y faire adhérer le dubbing. Vous pouvez également humecter vos doigts de salive et faire rouler le fil de montage et le dubbing entre votre pouce et votre index pour qu’ils adhèrent l’un à l’autre. Pratiquez un enroulement en remontant sur la hampe de l’hameçon et en vous arrêtant un petit peu avant l’oeillet (pour laisser de la place pour l’aile).

dubbing

Sélectionnez 2 petites plumes de CDC sauvage. 

les plumes de CDC

Attachez les 2 plumes de CDC par leur milieu, en arrière de l’oeillet, pour former l’aile. 

Fixer les plumes

Découpez la base des plumes pour ne laisser que la partie terminale qui va former l’aile de votre mouche.

créer l'aile de la mouche

Enroulez la plume de coq fixée à l’arrière en remontant sur le corps afin de constituer le hackle de corps. Faites un ou 2 tours devant l’aile de CDC pour la relever un peu. Bloquez avec le fil de montage au niveau de l’oeillet puis effectuez quelques tours pour former la tête. Placez un point de cyanolite sur la tête pour fixer le tout. Coupez l’aile pour ajuster la longueur. 

La Cochin est terminée.

enrouler la plume de coq

Conseils d’utilisation de la Cochin

La Cochin est une mouche sèche très efficace pour tromper les truites, surtout dans le cadre de la prospection des bordures (au ras de la berge et sous les branches). Je la conseille en particulier sur les petites et moyennes rivières à courants lents (calmes, lisses). J’aime l’utiliser à partir du milieu de saison, quand les grosses chaleurs commencent à arriver.

moyenne rivière

Ses meilleures tailles à mon sens sont les hameçons de 14, 16, et 18 et je vous conseille de l’utiliser avec une pointe de bas de ligne de faible diamètre. Personnellement j’aime l’utiliser avec une canne d’action moyenne à rapide d’environ 8’6 en soie de 4 (Sage Trout LL associée à un moulinet Clic), une soie flottante de 4 (Rio Elite Gold WF4F), un bas de ligne tissé (NG flottant 1,5 m en n°2) et une pointe de bas de ligne 10 centièmes maximum (powerflex en 7X).

J’espère que cette fiche de montage vous aura plu. Si vous avez des questions concernant le montage de la Cochin, n’hésitez pas à me les poser dans les commentaires. En attendant je vous souhaite de bons montages et d’excellents moments au bord de l’eau.

Autodidacte depuis plus de 30 ans, j’ai eu la chance d’être né au bord d’une superbe rivière ( l’Allier) . Grâce à cette passion de la pêche je me suis spécialisé dans ce monde merveilleux de la pêche à la mouche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *