MatérielMoucheTechniques

Bien s’équiper pour le brochet à la mouche

1.77KViews

La traque du brochet à la mouche est une technique à part entière. Elle demande cependant un matériel adapté face à ce carnassier puissant ainsi qu’aux multiples conditions de pêche.

1 – Choisir sa canne

La canne est l’élément essentiel de votre pratique. Elle va ici permettre de lancer à la bonne distance des mouches parfois démesurées, gorgées d’eau, et donc très lourdes. En règle générale, la longueur des cannes est de 9′ (environ 2 mètres 70). Cette longueur est polyvalente et permet de pêcheur aussi bien du bord, en bateau ou en float-tube. Cette longueur assure également une action rapide à la canne.

La puissance de la soie, elle, varie des tailles 7/8 à 11. (parler de la soie de 7/8). La soie de 9 permet de pêcher avec des streamers de tailles plus imposantes ainsi que les mouches de surface (frog, souris, poppers…). Sa puissance vous permettra d’arracher facilement votre mouche pour relancer. La 9′ soie de 9 est idéale pour apprendre à lancer des streamers, et à nos yeux, la canne la plus polyvalente ! Elle permet aussi de pratiquer d’autres techniques (le bar en mer, l’alose, bonefish, baby tarpon…).

Les puissances 10 et 11 vont vous permettre de passer à la vitesse supérieure quant aux tailles de vos mouches. On voit souvent des pêcheurs lancer des mouches dépassant les 20 centimètres. Chose faisable uniquement avec des cannes puissantes comme la Sage Musky ou la Redington Predator II Musky. Avant toute chose, il est indispensable de maîtriser la simple ainsi que la double traction.

2 – Le moulinet

Le moulinet qui équipera votre canne devra répondre à plusieurs critères. Il devra être capable d’accueillir une soie volumineuse ainsi que le backing. Il sera donc important de choisir un moulinet adapté, au risque de voir votre ligne frotter contre le bâti et donc de s’abimer.

Enfin, le poids réduit de votre moulinet sera un avantage pour ne pas vous fatiguer. Lancer toute une journée durant des streamers lourds peut se révéler physique, surtout l’hiver. Une canne bien équilibrée sera votre meilleure amie !

3 – La soie

Le lien entre votre canne et votre streamer. Elle doit être capable de lancer ces streamers de 20 centimètres. Les soies WF (weight forward, poids à l’avant) et Outbound sont des profils parfaitement adaptés car ils chargeront rapidement votre canne.

Il faudra ensuite choisir le type de soie :

Flottante : pour pêcher les zones peu profondes ainsi qu’avec des mouches de surface (popper, diver, frog...).

Intermédiaire : l’idéale pour pêcher plus creux, comme en canal. Vous pêcherez très efficacement entre un et deux mètres. La soie la plus utilisée !

Plongeante S6 : enfin, cette soie vous permettra de pêcher les zones plus profondes, de prospecter dans des profondeurs de plus de 3 mètres. La soie idéale en lac !

4 – Les streamers

L’élément final à votre équipement : le streamer ! Il en existe une infinité allant des imitations de petits poissons aux énormes imitations mesurant 25 centimètres. L’objectif est souvent de faire réagir les poissons soit par des proies identifiées, soit par des mouches déclenchant l’agressivité instinctive des poissons.

Deux écoles : les acheter toutes faites ou les faire vous-mêmes ! Les mouches à brochet ont la réputation d’être longues et difficiles à monter, en plus d’être peu économes en matériaux. Elles n’en restent pas moins passionnantes à réaliser ! Les monter vous-mêmes vous permettra de créer des associations de couleurs uniques, de posséder des mouches précises et dans des gammes de tailles variées.

Ci-dessus, un exemple de mouche simple et rapide à réaliser. Composée d’Angel Hair et de Demone Hair. Deux fibres idéales car elle génère du volume à vos mouches. Cette dernière a la particularité de déplacer un gros volume d’eau, bien qu’elle ne mesure pas plus de 15 centimètres. Elle est montée sur un hameçon Ahrex PR350. Nous vous montrerons prochainement les étapes pour réaliser vous-même ce streamer.

Si vous souhaitez cependant acheter vos mouches toutes faites, nous proposons pas moins de 40 streamers dédiés au brochet, des plus volumineux aux plus classiques. A découvrir ici !

Vous voilà prêt pour traquer le brochet à la mouche. La saison pour rechercher ce superbe poisson arrive à son paroxysme ! Les températures qui chutent, le temps venteux, sont des contextes qui permettent la capture des plus gros poissons. A vous de jouer !

PS : Le film « A backyard in nowhere » réalisé par Peter A. Christensen et Mathis E. Jensen est la meilleure preuve que cette pêche est l’une des plus passionnantes. Tourné en Alaska sur la rivière Innoko, il plonge trois pêcheurs au coeur d’un des secteurs les plus peuplés en brochets géants. A voir absolument !

Laisser un commentaire